05 - De l'importance des petites choses

Chapitre 4: De l'importance des petites choses
Parmi les légendes du peuple Gibberling, l’une des plus populaires est celle de l’humble pêcheur nommé Swen, que ses amis appelaient « Porky » à cause de sa tendance à vider les fûts des tavernes avoisinantes. Malheureusement pour lui, Swen était marié à une femme forte et autoritaire qui désapprouvait son comportement et lui faisait bien regretter.

Un jour, lassée de le voir rentrer soûl à la maison, la femme de Swen lui interdit de partir pêcher, sachant qu’il ferait un crochet par la taverne en rentrant et ne rapporterait aucun poisson à la maison. Elle cacha ses filets et ses cannes dans un placard de leur maison qu’elle ferma à double tour sans lui donner la clef. Swen, comme la plupart des Gibberlings, était têtu et rebelle. Il se glissa sans bruit à l’extérieur de la maison et se rendit à la taverne la plus proche où il put se plaindre à loisir de ce que sa femme lui faisait vivre. Après de nombreuses tournées et de longues discussions animées, il prit peur en réalisant ce qu’il l’attendait de retour chez lui. Afin d’éviter toute confrontation avec sa femme, il décida d’aller pêcher et de rentrer par la suite avec une importante prise afin d’apaiser sa moitié.

Swen se rendit alors sur les rives de la rivière, et se fabriqua une canne à pêche de fortune. Comme il n’avait pas de crochet à disposition, il trouva par terre un clou tordu et rouillé, et le lesta avec une pierre qu’il prit sur le sol. Content de lui, il sauta dans sa barque, lança sa ligne à l’eau et s’endormit. Il se réveilla plusieurs heures plus tard, et ce qu’il vit lui fit promettre de ne plus jamais boire : la barque avait dépassé les limites de l’allod et flottait désormais dans l’immensité de l’Astral mais… il était toujours en vie ! La pierre au bout de sa ligne de pêche brillait de multiples éclats qui entouraient la barque et semblaient le protéger. Swen se pinça afin de savoir s’il était éveillé, mais de toute évidence, il ne rêvait pas.

Il rama tant bien que mal vers son allod, puis couru à travers le village tenant à bout de bras sa ligne de pêche avec en son extrémité la pierre magique qui ballotait. Dès le lendemain, tous les habitants du village se rendirent autour de la rivière à la recherche de pierres similaires. Toute la semaine suivante, le bruit des haches et des marteaux rythma la vie du village. Les villageois bâtirent de larges vaisseaux, les amenèrent à l’extrême limite de l’allod, les chargèrent de vivres et de pierres magiques, et en moins de temps qu’il ne fallut pour le dire, le village était désert et les Gibberlings partis en exploration.

Les excursions éthyliques de Swen menèrent ainsi au début d’une nouvelle ère de conquête astrale. Comme quoi les plus petites choses se montrent souvent être de la plus grande importance…
Comments