B - Les Démons Astraux - Partie II


L’héritage des Junes : les Démons Astraux II
Pendant plusieurs milliers d’années, Tka-Rik fut le Haut Mage d’un allod perdu et de taille modeste nommé Gipat. Vivant en ermite, Tka-Rik se coupa de tout contact avec le monde extérieur, que se soit avec les habitants de l’allod ou ses confrères Hauts Mages. Il combattit seul les démons astraux mais ne fut pas de taille face à leur puissance, et fut mortellement blessé. Avant de mourir, il rentra en contact avec le Haut Mage Skrakan, et le renseigna sur l’existence du livre qu’il était en train de rédiger depuis sa retraite. Nommé « Révélations sur le monde de Sarnaut », cet ouvrage est plus couramment connu du public sous le nom de « La Révélation de Tka-Rik ».

Tka-Rik révéla à Skrakan l’endroit où était caché le livre, aux fin-fonds de l’un des donjons de la civilisation des Junes sur l’allod Gipat. Tka-Rik passa la totalité de son existence à conserver et protéger ces donjons, et ne souhaitait pas les voir tomber en ruine après sa mort. Dès son décès, l’allod commença à se désagréger et ses parties nord et ouest furent englouties par l’Espace Astral. Il ne restait plus de l’allod qu’une toute petite île Astrale protégée par la Volonté de Tka-Rik, et Skrakan envoya ses troupes à sa recherche.

En l’an 965, un navire patrouilleur de La Ligue rapporta l’existence d’un petit allod inconnu. Le capitaine du navire accosta, et trouva les donjons perdus. En quelques semaines, les révélations furent apportées à Skrakan, qui fut stupéfait par ce qu’il découvrit.

« Je suis le dernier descendant des Junes et il est temps que je me repente de mes pêchés. Deux milles ans avant le Grand Cataclysme qui brisa notre monde en mille morceaux, les Hauts Mages de notre civilisation ouvrirent les portes d’un monde parallèle. Ils recherchaient pouvoir et toute-puissance, et trouvèrent un monde rempli d’énergie primitive que nous pourrions utiliser à nos fins pour augmenter nos pouvoirs magiques. Et c’est ce que nous avons fait, et c’est de cet endroit que sont venus les démons astraux, notre Châtiment. L’énergie primitive est un environnement de prédilection pour tous les esprits élémentaires Maléfiques et Destructeurs.

Nous avons été pris par surprise lorsque ces démons sont passés à travers le portail que nous avions ouvert et nous ont attaqués. Plusieurs Hauts Mages de June et moi-même réussirent à fermer le portail et à arrêter l’invasion, mais il était déjà trop tard. Les démons ayant pénétré notre monde détruisirent entièrement ma nation, tuant hommes, femmes et enfants où qu’ils furent.

Pendant plusieurs milliers d’années, mes amis et moi chassèrent ces démons, mais en réalité, c’étaient ces démons qui nous traquaient. Nous furent finalement victorieux, mais nous en avons chèrement payé le prix. La civilisation des Junes était pratiquement anéantie, et nous n’avons jamais dévoilé à quiconque la véritable histoire cachée derrière l’extinction de notre civilisation.

Avec l’arrivée du Grand Cataclysme, les sorts protecteurs s’affaiblirent et le portail s’ouvrit une deuxième fois. J’ai tout de suite compris ce qu’il se passait dès lors que l’Espace Astral commença à engloutir notre monde. L’Astral est l’énergie primitive essentielle à la survie de leur monde et à celle de ces démons.

Je me suis donc caché sur l’allod Gipat et rompis tout contact avec le monde extérieur. J’étais terrifié par la catastrophe et les horreurs que notre civilisation avait apportées au monde entier, et je refusais d’en assumer les responsabilités pour ma nation toute entière, étant le dernier de ma race. Ma lâcheté fût la raison de mon silence sur le mystère de la menace démoniaque astrale. C’est lors de l’évènement d’Umoira en 576 que les démons révélèrent leur présence dans notre monde pour la première fois. Batailles après batailles, les démons revenaient toujours, inexorablement. Il y a trois cent ans, j’ai combattu un autre démon aux côtés de Zak. Nous étions les deux derniers survivants. Maintenant qu’il est mort, je suis le seul survivant de la civilisation des Junes.

Je ne peux plus garder ce secret pour moi, et je dois maintenant lever le voile sur le crime massif commis par mon peuple, une erreur si énorme qu’elle peut mener à la destruction complète de notre monde. Les démons sont arrivés dans notre monde et n’en partiront pas, et ils attaqueront tôt ou tard.

La dernière page des « Révélations » a apparemment était écrite à la hâte juste avant que Tka-Rik ne meure.« Skrakan, je suis sûr que tu trouveras ce livre un jour ou l’autre. Les démons ont envahi notre monde et la seule chance qu’il vous reste est de sceller le portail une fois de plus. Je suis sincèrement désolé pour l’héritage sanglant que nous, les Junes, vous avons légué. Pardonne-moi… »

Skrakan publia à tous les “Révélations de Tka-Rik”, et depuis ce jour, la guerre entre La Ligue et l’Empire s’atténua. Le mot « June » devint un juron, et les deux camps réalisèrent qu’il était temps de s’unir contre la menace des démons. Mettant de côté leurs différents, ils joignirent leurs forces et se préparèrent pour une campagne militaire contre ces envahisseurs d’un autre monde.

L’an 966 fut célèbre pour une chose : la rencontre entre Skrakan et Nezeb qui signèrent le traité de paix entre La Ligue et l’Empire. Les deux nations jadis ennemies envoyèrent des navires de reconnaissance aux confins de l’Espace Astral, à la recherche du Portail des Junes, avec pour seuls indices ceux laissés dans le livre de Tka-Rik. En un court laps de temps, le portail fut localisé et deux immenses flottes furent envoyées pour le sceller à tout jamais.

Les deux factions employèrent la totalité de leur force militaire pour cette grande campagne. Nul habitant de Sarnaut n’avait vu au préalable une armée d’une telle ampleur. De nombreux Hauts Mages, novices comme expérimentés, se préparaient à la bataille depuis les pontons des différents navires Astraux présents. Skrakan et Nezeb menèrent leur flotte au cœur de la bataille, laissant derrière eux Aidenus et Yasker pour assurer la protection de leurs capitales.

A l’approche du Portail des Junes, une immense armée de Démons Astraux se dressa devant eux. La bataille fut terrible, les deux camps subirent de nombreuses pertes, mais l’immense flotte de l’Armée Unie tint bon. Après une bataille rangée acharnée, La Ligue et l’Empire s’emparèrent du petit allod sur lequel se trouvait le Portail des Junes. La flotte de l’Armée Unie réussit à tenir les démons astraux hors de portée du portail, permettant à Skrakan et Nezeb d’user de leur magie pour sceller une fois de plus les portes maudites. Finalement, les deux Hauts Mages réussirent à sceller le portail, mais la victoire ne tint qu’à un fil.

Après avoir reçu confirmation de leur victoire, les habitants de Kvatoh et Igsh s’apprêtèrent à célébrer dignement le retour de leurs héros. Scrutant impatiemment le retour de leur flotte, les citoyens perdirent leur enthousiasme à la vue des voiles noires, synonymes de deuil, hissées sur les navires rapatriant les morts et les quelques survivants épargnés. Seuls les soldats et navires suffisamment éloignés du Portail des Junes survécurent à la terrible tempête astrale qui se déclencha à la fermeture du portail par Skrakan et Nezeb.

Tous ceux qui se tenaient sur l’allod au moment où les portes furent scellées périrent. Par le sacrifice de milliers de vies, et des leurs, Skrakan et Nezeb sauvèrent le monde et les allods qui le composent.

Après cette bataille épique, la menace d’une invasion des démons astraux se dissipa. Malgré leur présence dans l’Espace Astral, les démons n’étaient plus aussi nombreux ni aussi puissants qu’autrefois. Toutefois, ils restent une menace à ne pas sous-estimer, et pénétrer sur le territoire de l’un de ces monstres est toujours synonyme de mort et destruction.
Comments